Retour à l'aperçu

«Être actif outre Sarine est indispensable pour un acteur institutionnel de référence en Suisse.»

 

Stefan Bichsel
Banque Cantonale Vaudoise

Stefan Bichsel est directeur général de la division Asset Managment & Trading de la BCV depuis mai 2009. Il insiste sur l’importance accordée par les clients institutionnels à la compétence, la fiabilité et la stabilité de leurs partenaires bancaires. Stabilité du partenaire bancaire signifie non seulement solidité financière, mais également fidélité des collaborateurs. Deux qualités auxquelles tient particulièrement la BCV. C’est ainsi une des clés du succès aux yeux de cet avocat de formation qui, avant de prendre ses quartiers sur les bords du Léman, a commencé sa carrière bancaire chez UBS, avant de rejoindre Pictet, Robeco ou encore Lombard Odier. Stefan Bichsel a aussi été le premier directeur de Swissca, devenu ensuite Swisscanto. Il a également présidé le Conseil de la Swiss Funds Association (SFA aujourd’hui SFAMA) ainsi que l’European Fund and Asset Management Association (EFAMA). Le succès de BCV Asset Management passe en outre, rappelle-t-il, par une gestion axée sur le moyen et long terme qui sache tenir son cap. Soit assurer une certaine constance dans la durée, rester curieux et se montrer réactif lors de turbulences. Il ajoute que s’implanter outre Sarine est indispensable pour un acteur institutionnel de référence en Suisse. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: sur les 890 milliards concernés par la LPP, seuls 20% sont basés en Suisse romande.

 

Stefan Bichsel, comment définissez-vous le succès ?

Mon idée du succès repose sur trois piliers : des clients satisfaits, des collaborateurs compétents, satisfaits et stables ainsi qu’une rentabilité assurant la bonne dynamique des affaires. Ces trois piliers sont indispensables à la génération des succès dans la durée.

Quelle a été la meilleure décision de votre carrière ?

Une des bonnes décisions de mon parcours professionnel a été d’accepter l’offre des banques cantonales de monter, en 1993, Swissca, devenu par la suite Swisscanto. Un autre très bon choix a été de rejoindre la BCV dont les valeurs me parlent et qui sont appliquées au quotidien.

Avez-vous déjà regretté une décision?

Oui, c’est inévitable dans une vie professionnelle. Il faut juste en tirer les leçons.

Quelle personne vous vient à l'esprit lorsque vous entendez le mot «performant» ?

Bill Gates. Le fondateur de Microsoft a finalement réussi à changer le monde. Sa technologie a profondément modifié la manière de travailler d’une immense partie de la population mondiale. Et aujourd’hui, avec sa Fondation, il est devenu un des grands mécènes actifs sur la planète.

Quelle est l'importance des médias sociaux pour vous ?

Je dois avouer que les réseaux sociaux prennent très peu de place dans ma vie personnelle au jour le jour. En revanche, sur le plan professionnel, leur rôle va croissant. Les asset managers ne peuvent plus ignorer ce canal de diffusion de contenus, que ce soit pour s’informer ou pour informer les autres.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus et le moins dans votre travail ?

Ma satisfaction au travail découle de contacts avec des clients et avec des collègues et collaborateurs motivés et compétents. Je suis fier que nous ayons su développer une vraie culture d’asset manager au sein de la Banque. Ma division possède une vaste expérience tant dans la gestion de fonds que dans les mandats institutionnels à travers toutes les classes d’actifs. Elle propose aussi un service intégral ou à la carte en matière de prévoyance professionnelle (actif et passif), notamment au travers de la Fondation BCV 2e pilier, fondation collective dont la création est antérieure à celle de la LPP.
Le côté moins attrayant de notre métier est de voir la croissance ininterrompue de la règlementation qui doit être intégrée dans notre travail quotidien, mais dont la pertinence n’est pas toujours évidente.

Quelle est votre destination préférée ?

La Normandie

Quel livre lisez-vous actuellement ?

Je viens de terminer Sapiens de Yuval Noah Harari. J’ai enchaîné avec Homo Deus du même auteur

À quelle fréquence regardez-vous votre téléphone quotidiennement ?

Trop souvent…

Quelle était votre discipline favorite à l’école ?

L’histoire

Quel fond d'écran avez-vous sur votre téléphone portable ?

Mon chien

Retour à l'aperçu